Tuesday, 5 June 2018

For ladies only (and men with a mosquito sense of humour - et les hommes dotés d'un humour piquant)

pour accéder directement au texte en français

Dealing with feminine stuff when living the outdoor life


Ladies only. At least highly recommended!

General disclaimer

Let's put it very clearly from the start: this post is NOT meant to be taken personnally, seriously, it's NOT a thorough study on any product mentionned here and is NOT a Pros&Cons anything. It's purely and simply my own experience with the FEMININE THING while hitting the trails and living outdoors for a while. But I had to write about it. Couldn't help it. Let me tell you why.


What it takes to be an outdoor girl


As you may know, I've been away traveling through northern Europe and the Baltic countries (Germany, Poland, Lithuania, Latvia, Estonia and Finland) for some 4 weeks with my hubby, Milwyn the cat and the doggies. Amazing trip. Very enriching. Lots of adventure, encounters, discoveries and fun. I'll definitely write specifically about it in another post.
And to make a long story short, I've never been a great fan of any of these "feminine delights". I've very happy to be a woman, don't get me wrong. It's just that... if someone else could have dealt with Aunt Ruby for me, I would happily have handed it over. Unfortunately, na, it all come into a package: girl = nice shapes = long hair (optional) = hormones = ovaries& co = red flag week & co.
I've tried nearly every techniques to have them "suspended" for an unlimited period before I decided to stop playing with my health and body and went back to the "natural" way 😛. And accepted Aunty Flo's visits as a necessary thing. Just don't ask me to glorify and admire the THING, right?

Having said that, I can't really complain about any of it personnally. It never prevented me from doing anything. But it's just ANNOYING! And ALWAYS coming visiting right BEFORE or DURING a big sports event or one week out in the wild 😈 Bang! Rovaniemi 300? Yes indeed. Arrowhead 135? Of course! Hiking for the Arctic 700km? Well, it's obvious isn't it?
And here we go again: feeling weaker, a bit funny (I mean more than usual!), fancying a big cup of tea nice and comfy at home, exactly when you should feel like an unstoppable winning machine! And I let you figure out what it means by minus 30°... We women are real HEROS! 💪

So, surfing the very "eco-friendly and good for your body" trend, I decided to take my ecological awareness a step further  and give up the very nasty-nature killers-body destroyers tampons for the divine, perfect and so ecological menstrual cup 🙏. It sounded perfect to me. No more waste. Longer "rotations". Apparently pretty easy to handle. More hygenic during expeditions. Less risky with wild animals around, etc. I felt proud, brave, coherent and like doing something really tangible for the environnment and incidentally myself.

That was BEFORE testing it. Or let's say THEM.
Gosh.
Hum.
"You'll see, you need to get use to it", " It takes some time to find the right fit".
Pff.
A nightmare to wear.
Another try.
Pff.
I can't walk.
Pff.
Damned. I FEEL IT ALL THE TIME!! Argggghhhh....

After testing various models (different brands, sizes, shapes, etc), I decided to stick with the less worse of the MC tried.
And I asked other friends who are wearing it with such ease "how the hell do you do?"... And pros who are there to explain you in details how to place it (don't ask me to report any of it here, right? Go check for yourself on specialised websites...)
Still not convinced, but willing to try, I took the little ridiculous thing with me for the 4-weeks trip. It could be so much easier, especially on long day hikes in the middle of nowhere... Still dreaming. Still open-minded. After all, I must do what I teach, isn't it?

Huge mistake. I couldn't be more wrong. Wronger than wrong. And moreover with my definitely-no-long-enough experience with it.

Picture this: Finland. Huge pine forest. Lakes and ponds everywhere. 20 something degrees Celcius. A beautiful and warm day on the trail. And bang, in the middle of nowhere, Mars Attacks!! So now, imagine me Rachel, the outdoor adventurer, the tough and "not afraid of anything" like woman shouting a light-hearted "I'll be right back" to my hubby and go hidding in the bush to tackle the enemy. But there... as I was struggling a bit with the thing, I heard THEM. Yes, THEM: the MOSQUITOES!!! MOSKIITTO! SÄÄSKI!!Finnish Mosquitoes!! An entire army! Bzz bzz bzz. Bites attack. More bzz. More bites. A total bum massacre. And worse. I surrendered. Time to know when to capitulate for safety reasons. Quickly found a tampon and rushed out of the mosquitoes ambush.
Tankavaara, Sodankylä, Finland

Sadists. Bloody mosquitoes. Progress killers.

I was done for that day. But hadn't totally given up on the idea yet.

The day after, another beautiful day in another beautiful spot with beautiful lakes and amazing scenery. I was prepared. Made it with the little Torturer, determined to walk the entire day with it to test it in real conditions. What I hadn't tought of, is that the only model I could tolerate, was a small and short-sized one. Meaning: need close monitoring, limited autonomy. So here am I in the middle of the day, in the woods again dealing with mosquitoes and the Bloody Mary. Now what? No way I'm going to use the precious drinking water to clean THAT thing. Nor the pond (assuming that you can reach it without falling into it). Remember, my poor backside is still painful from yesterday's bites so my time out there in the nude is clearly limited. Yuck! Help! Disgusting thing here needed cleaning urgently! Anybody with a very smart solution right now??? And then anyway, the main issue remains: there is no way IT can go back to where it is supposed to within the time frame left, without mentionning the very high risk to squeeze an agressive and determined mosquito in!! No time left to think any further. Survival mode is on. Back to tampon.


Back to proven methods.
Old school is good. For good.
Sincerely sorry for the environnment.
Humblest apologies to the menstrual cups inventors and other advocates of the feminine cause.
Abdication. Capitulation.
Mosquitoes- Rachel. 100 -0.
Outdoor conditions aren't MC beginner users' friendly.  
Long live the herbicides and other nasty weed killers.
For the sake of the tampons and pads.
For the sake of female adventurers' buttocks.
For mine at least.
No hard feelings! I had some good laugh anyway!😉


PS: ladies, I'd be interested in hearing what works best for you. Despite my poor attempt, I'm convinced alternative solutions exist - so I'd love to hear your stories!

_______________________________________________________

Trucs de filles et vie en extérieur


Seulement pour les filles. Du moins, fortement conseillé!

Avertissement

Ok, soyons clair dès le début: cet article n'est PAS à prendre au sérieux, ni personnellement, ni un pour ou contre quoi que ce soit! Ce n'est PAS une étude poussée et avertie de la chose ni d'aucun des produits mentionnés ci-après. Juste ma propre expérience en tant que femme devant gérer des trucs de femmes en plein air. Mais je n'ai pas pu résister. Il fallait que j'y écrive. Allez savoir pourquoi...

Un sens de l'humour et un certain manque de respect: c'est ce qu'il faut pour faire survivre une légende

Pas si simple d'être une aventurière


Comme vous le savez peut-être, j'ai passé quelque 4 semaines à parcourir l'Europe du Nord et les pays de la Baltique (Allemagne, Pologne, Lithuanie, Lettonie, Estonie et Finlande) avec mon homme, les deux chiennes et Milwyn la petite chatte. Un voyage magnifique, Très enrichissant. De belles aventures, rencontres et découvertes. Beaucoup de rires aussi! Bref, il faudra assurément que j'écrive à ce sujet dans un autre post.
Et pour faire court et rester dans le sujet du jour, je n'ai jamais été une grande fan des "trucs de filles". Oh ne vous méprenez pas, je suis très contente d'être une femme. Mais c'est juste que... si j'avais pu déléguer cet aspect coloré de ma féminité à un tiers généreux, je l'aurais fait avec un immense soulagement! Malheureusement, c'est un forfait tout compris: femme = jolies formes = cheveux longs (en option) = hormones = ovaires & co = invasion rouge et tout le tralala. Non négociable.
J'ai quand même tout essayé pour les "suspendre" au max pour une période illimitée. Jusqu'au jour où j'ai décidé de ne plus torturer mon corps et de le laisser vivre au naturel. 😛 Et décidé d'accepter les visites des Anglaises comme une étape nécessaire. Mais bon, ne me demandez pas de glorifier ou de trouver magnifiques ces TRUCS, d'acc?

Bon, en même temps, je n'ai jamais vraiment eu à m'en plaindre, contrairement à beaucoup d'autres. Cela ne m'a jamais empêché de faire quoi que ce soit. Mais c'est juste super ENERVANT! et elles ont le chic pour débarquer TOUJOURS quand il ne faut pas! Genre juste avant ou pire, PENDANT un événement sportif ou une semaine de camping sauvage... 😈 Bang! Rovaniemi 300? Oui, clairement. Arrowhead 135? Ah elles n'allaient pas rater ça! Hiking for the Arctic 700km? A votre avis?
Et voilà c'est reparti! Les jambes toutes flasques, la sensation d'être toute bizarre (enfin plus que d'habitude), l'envie de juste rester à la maison bien au chaud alors qu'il faudrait justement se sentir l'âme d'une guérrière invicible!! Purée! Et je vous laisse imaginer le tout par moins 30... Ah les femmes, de vraies HEROINES! 💪

Donc, surfant sur la vague du "écologiquement responsable et bon pour la santé", j'ai décidé de faire un pas de plus vers ma prise de conscience verte, en abandonnant les tampons et serviettes hygiéniques pollueurs-destructeurs de l'éco-système-bourrés aux herbicides pour la si belle, parfaite et éco-responsable coupe menstruelle. 🙏. Le tableau me semblait parfait: moins de déchêts, plus d'autonomie, plus hygiénique surtout en expédition, moins risqué aussi (animaux sauvages et odeur de sang =??) et apparemment facile à utiliser. Bref, je me sentaits fière, courage, limite héroique de faire ce geste concret pour l'environnement et accessoirement ma santé.

C'était AVANT d'avoir essayé. De LES avoir essayées.
Oh purée.
Hum.
"Tu verras, il faut s'y habituer un peu", " Une fois que tu as trouvé la bonne, c'est super pratique".
Tu parles!
Pff.
Un cauchemard oui.
Allez encore un essai.
Pff.
Je peux pas marcher avec ce truc.
Pff.
😆😡😱😨.
Je SENS CE TRUC TOUT LE TEMPS!!! C'est normal? Argggghhhh....

Après de nombreux tests (marques différentes, modèles, tailles, etc.) je me suis rabattue sur la moins pire de toutes pour des essais prolongés. En continuant de demander à des amies qui n'avaient pas du tout l'air dans ma situation "mais bon sang, comment tu fais?" J'ai même (re)demander aux spécialistes des conseils pratiques (pour les détails croustillants, je vous laisse voir directement les sites concernés)

Toujours pas convaincue mais décidée à persévérer, j'ai pris la petite chose ridicule et moche avec moi pour le voyage. Je me disais que cela pourrait tellement me simplifier la vie lors de longues journées de marche au milieu de nulle part. Rêve et ouverture d'esprit, c'est mon créneau non?

Quelle erreur. Je ne pouvais pas faire pire. Surtout avec mon expérience en la matière...

Tableau 1: Finlande. Immense et magnifique forêt de pins. Lacs et étangs à perte de vue. 20 degrés. Une splendide journée sur les sentiers. Et PAF, au milieu de nulle part, imprévisible, attaque des Martiens! Alors, me voilà, très sûre de moi et le coeur léger, je prends les choses en main et m'échappe dans les bosquets pour contrer discrètement l'attaque des Rouges. Mais là...alors que je tentais tant bien que mal de gérer la chose, tapis dans l'ombre....je LES entendis: OUI; eux!! Les MOUSTIQUES!! MOSQUITOES!!! MOSKIITTO! SÄÄSKI!!et finlandais en plus!! Une armée entière, bien pire que celle des petits bonhommes rouges! Massacre de fesses immédiat. Il a fallu se rendre, très vite. Question de survie. Allez vite un tampon aux herbicides (avec un peu de chance, cela tuera tout moustique invasif) et me voilà qui fuit cette embuscade de lâches.

Tankavaara, Sodankylä, Finland

Sadiques. Moustiques vampires. Tueurs de progrès.

Tentative avortée pour ce jour-là. Mais je n'avais pas encore dit mon dernier mot.

Tableau 2: Le lendemain, une autre journée magnifique dans un autre endroit magnifique entouré de lacs magnifiques et de paysags à couper le souffle. J'étais prête. J'avais maitrisé le Calice Maléfique et me sentais d'attaque à marcher toute la journée avec pour un test longue durée. J'avais omis un détail: le seul modèle qui m'allait était un tout petit modèle... = faible autonomie, contrôle plus fréquent. Et me revoilà au mileu des fourrés en train de gérer moustiques et rats gnagna. Et...je fais quoi maintenant? Exclu que j'utilise mon eau potable pour rincer ce TRUC. L'eau de l'étang? Vu la couleur, même si j'arrivais à l'atteindre, non merci, sans façon. Et souvenez-vous que mon noble arrière-train souffre déjà le martyre des piqûres de la veille.. Le temps m'est compté. Je ne vais pas rester des heures ainsi en position de faiblesse. Beurkkk! A l'aide!! Un petit truc dégeu a besoin d'un service pressing d'urgence. Quelqu'un aurait une idée de génie pour sauver la situation? De toutes façons, cela ne résolvera pas le problème principal: jamais, JAMAIS, je ne parviendrai à replacer la CHOSE là où elle est supposée retourner. Sans mentionner le risque élevé de coincer un moustique agressif et têtu dedans. Sans pesticide.  Cette fois, c'est clair. Plus le temps de discutailler. Mode survie enclanché: hop, un tampon et fuite.

Si tu penses que tu es trop petit pour faire la différence, c'est que tu n'as jmaais passé la nuit avec un moustique.

Retour aux bonnes vieilles méthodes.
Restons vieille école.
Pour de bon.
Avec mes sincères excuses pour notre chère planète.
Et mes plus plates excuses aux inventeurs de la coupe menstruelle et les défenseurs des causes féminines.
Abdication. Capitulation totale.Moustiques- Rachel. 100-0.
La vie en plein air ne soutient pas les petites utilisatrices de CM.
Longue vie aux herbicides et autrespesticides.
Vive les tampons et serviettes.
Pour la sauvegarde des fesses des aventurières.
Pour les miennes en tous cas.
Et sans rancune. J'ai quand même bien rigolé! 😉


PS: Mesdames, bien que mon expérience ait été un lamentable échec, je serais intéressée de lire et de voir si vous avez des idées ou ce qui marche le mieux pour vous. Il doit bien y avoir des solutions alternatives! et en plus j'adore les histoires drôles!










No comments:

Post a Comment